ponctuellement.

Manipuler la ponctuation typographique, fermer la parenthèse des vacances, et profiter d’un temps en suspension pour rencontrer le design graphique…

Un workshop d’immersion permettant la rencontre et l’échange entre premières et deuxièmes années, où chaque binôme inter-niveaux s’est vu attribuer un signe de ponctuation. L’occasion de se familiariser avec la classification typographique, mais surtout de questionner et retranscrire les fonctions et le potentiel d’un signe, pour en extraire des jeux de formes et de motifs combinatoires. Les productions, normées selon un gabarit de douze carrés, ont au final été réinvesties dans des couvertures d’une gamme de carnets.

 

LE MOT « MOT »

En Septembre, un travail sur les caractères typographiques du mot « mot » a permis aux premières années d’appréhender la lettre dans ses dimensions d’objet à voir et à manipuler comme forme graphique.

Le mot se regarde autant qu’il se lit. Il se construit, in fine, par des techniques de tampographie qui explorent les potentiels de la linogravure ou de la découpe laser.